|

Cabinet des médailles (BnF). Catalogue des monnaies royales françaises en or

Louis IX (1226-1270)

Dup. : Duplessy (J.).- Les monnaies françaises royales de Hugues Capet à Louis XVI (987-1793).- 2e éd.- Paris : Platt, 1999.- T. I, p. 90-98.
Laf. : Lafaurie (J.).- Les monnaies des rois de France. Hugues Capet à Louis XII.- Paris / Bâle : E. Bourgey / Monnaies et Médailles, 1951.- p. 23-25.



Ecu d'or


P552-243

A/ Ecu semé de six fleurs de lis posées 3, 2 et 1, dans un polylobe (8 lobes) aux angles rentrants fleuronnés.
R/ Croix aux bras fleuronnés et feuillus, avec quadrilobe à quatre lobes et quatre pointes anglé en cœur, cantonnée de quatre fleurs de lis posées verticalement.
Laf.197, Dup.189

A/ (croix) LVD0VICVS . DeI . GRACIA . FRAnC0R . ReX (ponctuation par double annelet).
R/ (croix) XPC . VnICIT . XPC . ReGnAT . XPC . IMPeRAT (ponctuation par annelet).
4,01 g - 24 mm.
C3599 - Anc. coll. J. Rousseau - Achat, 1849.
Chabouillet, Inventaire, n° 246 - Dieudonné, Catalogue, n° 2, non illustré.
Exemplaire représenté par F. Leblanc dans son Traité historique des monnoies de France, édition de 1690, pl. p. 164 n° 1 (sous Louis VII). Exemplaire signalé par G. Conbrouse, p. 80, n° 212, non illustré (Conbrouse (G.).- Catalogue raisonné des monnaies nationales de France. Atlas du catalogue des monnaies nationales de France. Deuxième partie. Monnaies royales de France. Série capétienne.- [Paris] : Saunier, 1841.- Pl., 151 p. : "… exemplaire figuré par Leblanc. Cab. du roi…"). Représenté également dans le Trésor de numismatique et de glyptique, ou Recueil général de médailles, monnaies, pierres gravées, bas-reliefs tant anciens que modernes..., 1846, tome 17, p. 3, pl. I n° 7.
Cet exemplaire pose certaines interrogations : 1/ Pourquoi Leblanc ne représente pas en 1690 l'écu du Cabinet du roi, à la légende VInCIT (Dieudonné, Catalogue, n° 1, échangé en 1949) mais celui de la collection Rousseau, à la légende VnICIT, qui entrera dans la collection nationale en 1849 ?. 2/ Pourquoi Conbrouse cite en 1841 cet exemplaire comme étant au Cabinet du roi alors qu'il n'y entrera qu'en 1849 ?.

A/ (croix) LVD0VICVS . DeI . GRACIA . FRAnC0R . ReX (ponctuation par double annelet).
R/ (croix) XPC . VInCIT . XPC . ReGnAT . XPC . IMPeRAT (ponctuation par annelet).
4,02 g - 24 mm.
P552-243 - Anc. coll. C. de Beistegui - Achat, 1944.
Exemplaire signalé comme ayant été trouvé à Paris puis acheté par le baron Pichon (Annuaire de la SFN, 1866, p. 184). Suite à la vente de la collection Pichon en 1897 (Vente Pichon.- Catalogue des objets antiques du Moyen Age, de la renaissance, etc., dépendant de la succession de M. le baron Jérôme Pichon. - Rollin et Feuardent, experts.- Vente des 24 avril au 1er mai 1897, n° 689, pl. XIV) passe dans la collection H. Meyer qui sera vendue en 1902 (Vente Meyer.- Collection H. M. Monnaies royales et seigneuriales françaises, monnaies et médailles d'Alsace.- Rollin et Feuardent, experts.- Vente des 25 mai au 1er juin 1902). Cette pièce se retrouve ensuite dans la collection C. de Beistegui qui sera achetée par le Cabinet des médailles en 1944 (La collection de monnaies et médailles de M. Carlos de Beistegui.- Paris : les Beaux-arts, 1933, n° 243). Jean Lafaurie, dans son ouvrage consacré aux Monnaies des rois de France, t. I, p. 23, signale que cet exemplaire sera acheté par Marchéville lors de la vente Meyer, avant de passer dans la collection Beistegui. Aucun écu d'or de Louis IX ne figure au catalogue de la vente de la collection Marchéville en 1927 (Première vente. Hugues Capet à Charles VIII). Exemplaire représenté dans l'ouvrage de Jean Lafaurie consacré aux Monnaies des rois de France, tome I, pl. VII n° 197.

A/ (croix) LVD0VICVS . DeI . GRACIA . FRAnC0R . ReX (ponctuation par double annelet).
R/ (croix) XPC . VInCIT . XPC . ReGnAT . XPC . IMPeRAT (ponctuation par annelet).
4,04 g - 24,5 mm.
Côte635 - Anc. coll. C.-M. Côte - Legs, 1962.
Exemplaire provenant de la collection Jerphanion (Larajasse, Rhône). Acquis par Claudius Côte auprès de "M. de Gerfagnon, Château de La Forge, La Rajasse, Rhône" le 1er septembre 1926 (Catalogue manuscrit de la collection Claudius Côte, Cabinet des médailles, ms. non coté, p. 627 : "trouvé dans la Saône à Lyon d'après Dissard"), puis légué au Cabinet des médailles en 1962.


Carolus-Barré (L.).- Objets précieux et monnaies retrouvés dans le port de Trapani en 1270, dont 21 écus d'or de Saint Louis.- Revue numismatique.- 1976.- p. 115-118.